Le patrimoine architectural marocain et la réhabilitation d'un riad traditionnel

Pourquoi restaurer et rénover des riads en Medina de Marrakech ?

A l'origine, c'était le souci de faire connaître et de trouver les moyens de sauver certaines maisons anciennes de Marrakech. La médina de Marrakech est classée sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1985, mais les autorités qui s'occupent en priorité des monuments de prestige ne trouvent pas les moyens de protéger les anciens quartiers et les maisons qui s'y trouvent. Devant l'abandon progressif, la destruction et le morcellement des anciens riads, il fallait trouver une idée pour tenter de sauver ce patrimoine. L'intérêt des étrangers pour cette architecture, allait servir de moteur. Pourquoi ne pas aménager des maisons pour y héberger des touristes curieux de l'architecture et des traditions du Maroc ? C'est cette idée qui est à l'origine de l'association de deux passionnés de l'architecture authentique, un enfant du pays, Abdellatif Aït Ben Abdallah, et un architecte belge, Quentin Wilbaux.

Patio de riad traditionnel

Mais qu'est-ce qu'un riad ?

Un riad, c'est dans la tradition arabe, un jardin clos. Ce jardin est divisé en quatre parterres qui entourent une fontaine placée au centre de la composition ; de cette fontaine, l'eau jaillit et irrigue la végétation qui déborde des parterres. Ces jardins d'agrément à la géométrie rigoureuse étaient parfois agrémentés de pavillons et d'alcôves, ou entourés de galeries d'arcades. A Marrakech, où les maisons sont pour la plupart construites autour de patio planté sur le même modèle, le mot désigne par extension de sens toute maison à jardin intérieur de la médina.

Combien d'entre eux ont été rénovés par Quentin Wilbaux ?

A l'heure actuelle, Quentin Wilbaux a participé à la rénovation d'une bonne trentaine de maisons dont le Riad Jmya. La plupart sont des maisons traditionnelles qui ont conservé des éléments de leur architecture et décor d'origine (portes anciennes, plafonds peints, galeries d'arcades, quatre orangers autour de la fontaine...), certaines étaient de véritables petits palais. Toutes les maisons qui, par leur structure ou par des éléments de leur décor peuvent encore témoigner de l'architecture traditionnelle de Marrakech, à priori sont intéressantes. Il reste donc encore beaucoup de travail. D'après un recensement (ancien), il y aurait environ 28,000 maisons dans la médina.

Galerie d'étage traditionnelle

Qu'a-t-on conservé des traditions de ces demeures ? Quels aménagements y ont été apportés ?

Le travail dans ces maisons est un travail de rénovation, respectueux au maximum des formes et des techniques de construction traditionnelle des riads. Ce travail scrupuleux s'accompagne d'interventions les plus discrètes possible pour y amener les éléments indispensables du confort moderne. Des salles de bain, bien sûr, mais aussi un ameublement conforme aux besoins de la clientèle essentiellement occidentale : pour les chambres, la literie, les draps, les oreillers, les serviettes, etc..., pour les repas, assiettes, verres et couverts, sont les indispensables concessions au mode de vie "international", bien que dans la maison, les repas puissent être servis sur des tables basses suivant la tradition marocaine.

Quels sont les avantages d'un séjour dans un riad, au sein même de la Medina ?

Un dépaysement spatial et temporel à moins de 3 heures de Paris, une approche de la culture marocaine à travers son habitat et son mode de vie traditionnels, une communication directe avec l'habitant, notamment l'employée de maison et le voisinage direct, une excellente cuisine traditionnelle copieuse et variée, composée chaque jour des produits frais du marché, une propreté impeccable l'intimité d'un lieu clos dans un espace enclin à la convivialité sans les inconvénients pratiques du groupe (ménage , service, courses,cuisine) grâce au service hôtelier.

Quels peuvent en être les inconvénients mineurs ?

Chaque nuit, le réveil de la prière dans toutes les mosquées de la médina, les difficultés d'orientation pour retrouver son riad lors des tout premiers déplacements dans la médina, les variations de température en hiver entre le jour et la nuit avec, pour y faire face, des radiateurs d'appoint dans chaque pièce ou des cheminées pour seul moyen de chauffage.

Salle à manger rénovée

Peut-on prendre ses repas dans le riad Jmya?

Les repas du midi et du soir sont proposés à la carte selon une liste de menus marocains à différents tarifs (à partir de 30 DH). On peut également préférer la cuisine européenne. Il suffit de faire part de son choix auprès de la cuisinière à disposition, quelques heures avant le moment du repas souhaité, le temps pour elle de faire le marché et préparer les plats sélectionnés. Les locataires ont également le choix de faire la cuisine eux-même avec ou sans l'aide de la gouvernante.

Arrive-t-il que les clients organisent des fêtes au sein même de la demeure ?

Il est bien entendu possible d'y organiser des soirées : un anniversaire réunissant un groupe d'amis, l'anniversaire de mariage des grands-parents qui rassemblent toute leur famille (enfants et petits-enfants), une réception dans le cadre d'un séminaire d'entreprise: les convives sont hébergés dans le riad et on organise la réception avec un groupe de musique marrakchie, Gnawas ou orientale, tout cela dans l'ambiance clair obscur des innombrables bougies parsemées tout autour du patio et sur la terrasse avec, au loin, les montagnes de l'Atlas. Un client qui a goûté une fois à cette formule d'hébergement, revient, c'est certain

Les enfants sont-ils acceptés sur place ? Si oui, qu'est-il prévu sur pour eux ?

Les enfants sont bien sûr acceptés. Ils se sentent chez eux dans un riad en famille, avec de l'espace et de la liberté plus que dans une chambre d'hôtel ou même une chambre d'hôtes. Seule, la terrasse peut présenter un danger pour les petits enfants puisque les murs ne sont pas surélevés afin de préserver les caractéristiques liées à l'architecture traditionnelle de ces riads.

Définition du riad traditionnel au Maroc

 

Encyclopédie Wikipedia: Description de Riads au Maroc

 

Gentrification et changement dans les villes historiques marocaines, Marrakech , Fez, Essaouira (1996-2010)